facebook

0296580058
Mon panier
Aucun article
>
logo-durrmann.com
» » Prescription de chaussures orthopédiques en première intention

Prescription de chaussures orthopédiques en première intention



Prescription de chaussures orthopédiques en première intention 

 

 

La prise en charge d’une première mise est subordonnée à la prescription d’un spécialiste habilité : rééducateur fonctionnel, chirurgien orthopédiste, rhumatologie, neurochirurgie, neurologie, chirurgie plastique, chirurgie vasculaire, pédiatrie, dermatologie et gériatrie. 

Pour les spécialités de pédiatrie, dermatologie et gériatrie, le rattachement à un service hospitalier est exigé. 

 

Sur quoi prescrire ? 

 

Le formulaire de prescription obligatoire est le CERFA 3135b disponible auprès du service des imprimés de la CPAM. La description peut reprendre le cahier des charges de la nomenclature de la LPPR (Liste des produits et de prestations remboursables pour la sécurité sociale). Attention à ne pas oublier le volet spécifique page 3 destiné au service médical. 

 

Libellé de prescription

 

Deux classes de chaussures : 

 

 

Classe A : concerne les problèmes de volume et d’inégalité. Le diagnostic de pieds rhumatoïdes ou diabétiques, en cas de troubles tropiques, implique la classe B. 

 

 

 

Classe B : concerne tous les autres cas. Pieds enraidis et fixés, déviations médiales ou latérales, neurologie, etc. 

 

 

 

La prescription doit comporter les précisions permettant au médecin conseil de valider le bon classement en conformité avec la description de la pathologie à détailler sur le volet 3 du formulaire. 

 

 

Appareil spécial : s’il est associé à une chaussure orthopédique, la prescription doit être motivée comme un moyen de mieux répartir les charges et les tensions.

 

 

 

Moulages : ils ne sont pris en charge que s’ils sont prescrits. Dans notre pratique le moulage est systématique (à vérifier). Nous ne les facturons pas à la caisse de sécurité sociale quand le pied présente une totale normalité. (Ex : contre-pied de l’hémiplégique)

 

 

 

Bilan de podo-orthèse : si vous le souhaitez, nous pouvons proposer à vos patients un bilan de podo-orthèse afin que vous puissiez prendre votre décision de prescription en fonction de notre avis technique. 

 

 

 

Vos patients peuvent bénéficier de deux mises la première année, puis d’un renouvellement par an. Un délai de trois mois entre la mise à disposition de la première mise et la prescription de la deuxième mise est requis par les textes, mais aussi nécessaire pour évaluer les choix techniques de la première mise. La deuxième mise et les renouvellements peuvent être prescrits par le médecin traitant. 

 

Textes disponibles sur www.améli.fr

LPP chapitre 6 podo-orthèse 

 

Extrait :

 

Chaussures de classe A

 

La prise en charge est assurée : 

  • En cas de désorganisation métatarsophalangienne enraidie et non logeable dans des chaussures de série (thérapeutiques ou non)
  • En cas de trouble volumétrique non appareillable dans des chaussures de série (thérapeutiques ou non)
  • En cas d’amputation de niveau transmétatarsien ou plus proximal
  • En cas d’inégalité de longueur des membres inférieurs : différence de longueur des pieds égale ou supérieure à 13 mm, compensation de différence de hauteur des membres égale ou supérieure à 20 mm

 

Chaussures de classe B 

 

La prise en charge est assurée en cas de :

  • Désaxation complexe stato-dynamique : 

- Effondrement complet et irréductible de la colonne médiane (interne)

- Équin fixé nécessitant une compensation égale ou supérieure à 20 mm

- Varus-équin

- Talus

 

  • Paralysie :

- pied tombant

 

  • Instabilité du tarse et de la cheville non appareillable par des chaussures de série (thérapeutiques ou non)

 

  • Trouble tropique, avec la particularité suivante pour les pieds diabétiques :

- prévention primaire et secondaire des ulcérations du pied chez des patients diabétiques, indemnes de plaies, ayant des pieds à risques d’ulcération avec un ou des deux stades de complications suivants : 

- stade 1 : avec obligatoirement concomitamment une neuropathie sensitive et des troubles morphostatiques des pieds, et/ou une arthériopathie périphérique

- stade 2 : stade 1 + antécédent d’ulcération chronique du pied 

 

  • Cicatrisation des plaies chroniques du pied diabétique à risque de stade 1 et 2 : la prise en charge des chaussures thérapeutiques sur mesure de classe B destinée à obtenir la cicatrisation d’une plaie chronique du pied diabétique à risque subordonnée à leur prescription par un diabétologue ou de médecine interne ou un spécialiste de médecine physique et de réadaptation. 

 

Appareil spécial 

 

La prise en charge est assurée dans les cas :

  • D’amputation 
  • De désaxation complexe stato-dynamique 
  • De paralysie 
  • De troubles tropiques
  • De compensation de différence de hauteur des membres égale ou supérieure à 60 mm

 

 

Pour tout complément d'information, n'hésitez pas à nous contacter ici